C’était quand la dernière fois que vous avez essayé quelque chose pour la première fois?

10 août 2016Maude Samson
Cette année est remplie de nouveautés pour moi : départ en appartement, nouvel emploi, obtention de mon DESS, etc. C’est aussi l’année où je me suis découverte une passion pour le sport et le plein-air. Plus j’en fais, mieux je me sens, moins je suis stressée et mieux je dors la nuit. Il n’y a que des avantages au fond!

L’été est donc pour moi le moment idéal pour tester tout plein de nouveaux sports : randonnée pédestre, crossfit, surf à pagaie, etc. La fin de semaine dernière, j’ai décidé de me déplacer au cœur des Laurentides pour y tester un sport nautique que je souhaitais expérimenter depuis un petit bout : le kayak.

Du même coup, j’y ai aussi amené mon amie et partenaire de crossfit, Melany. D’origine mexicaine, Melany n’est là que pour l’été, le temps de compléter un stage en milieu professionnel. C’était donc l’occasion idéale de lui faire voir du pays et de lui faire tester un des sports les plus typiquement canadiens.

Originellement conçu par les peuples autochtones pour chasser et se déplacer, le kayak est une activité qui peut être très exigeante et aventurière, comme elle peut être aussi relaxante et plaisante. Étant débutantes, nous avons plutôt opté pour la deuxième option : une douce entrée en matière sur les eaux calmes des lacs environnants.

Le choix du kayak

Le centre d’activités Lido de l’Estérel offre la location de kayaks doubles et simples. Il faut savoir que le kayak double est évidemment beaucoup plus grand, donc il offre plus d’espace pour les effets personnels, mais aussi plus de stabilité. Le kayak simple, quant à lui, est plus léger et plus malléable sur l’eau.

Le kayak est tout de même une bonne activité physique, qui fait travailler autant les muscles du dos que les abdominaux. Donc, si vous choisissez le kayak double, il est important que votre partenaire et vous soyez sur la même longueur d’ondes quant à la distance à parcourir et la vitesse à laquelle la parcourir, afin de ne pas finir complètement épuisé… ou complètement ennuyé.

Dans notre cas, on a choisi le kayak double. On doit se l’avouer, le kayak double est tout de même moins solitaire. On a d’ailleurs partagé plusieurs fous rire à bord de la petite embarcation! De plus, Melany et moi sommes à peu près de la même taille et de même force. Étant partenaires de crossfit depuis peu, on a l’habitude de s’entraîner ensemble, alors ça s’est super bien passé de ce côté.

Le parcours

Suivant les conseils de l’équipe du centre d’activités Lido, nous avons choisi un parcours nous permettant de faire une pause les deux pieds dans le sable. Le parcours se fait majoritairement dans la Baie du Désespoir qui, je vous l’assure, porte très mal son nom, puisqu’elle est magnifique.

Pour y accéder, on se dirige vers le Sud-Ouest sur le lac Dupuis pour pagayer sous le pont du chemin Fridolin-Simard. Avec ses superbes propriétés et ses quais privés, la Baie du Désespoir a belle allure.

Au Nord, on accoste à la plage publique de Sainte-Marguerite-du-lac-Masson pour y faire une sieste ou pour y manger un morceau avant de continuer la promenade. On peut reconnaître la plage par le grand bâtiment cylindrique qui y est situé.

Au final, le parcours, incluant la petite sieste sur la plage, nous a pris environ 3 heures.

Les prix

prix-kayak

Derniers conseils avant de partir

Pensez à apporter serviettes, crème solaire, bouteille d’eau et collation pour les plus gourmands!

La veste de sauvetage, bien qu’obligatoire, fait un très bon oreiller pour les petites siestes sur le sable!

Afin d’éviter de vous fatiguer les bras trop vite et faire travailler un peu les abdominaux, tourner bien le corps à chaque coup de pagaie.

Bonne exploration!

maude-samson

Maude Samson

Blogueuse lifestyle, éternelle gourmande et nouvelle amatrice de sports, Maude se fait un plaisir de tester tout et n’importe quoi, puisque sa liste d’intérêts s’allonge constamment. En matière de sports, si elle devait se décrire en une phrase elle dirait que si certaines personnes mangent pour faire du sport, elle fait du sport pour manger.

 

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0