Détente active à l’Estérel Resort

Annick Gendron| 22 juin 2018

Près d’un an après notre première visite à l’Estérel Resort, nous voilà de retour dans les merveilleuses Laurentides. Toujours sous le charme de notre expérience antérieure en paddleboard, nous nous aventurons à nouveau dans un séjour des plus actifs. Le plan de match : découverte de la région à vélo et randonnée pédestre en sentiers.

Jour 1

Avec le passeport d’activités, l’Estérel nous offre un séjour clés en mains : location de vélos sur place (casques aussi disponibles), carte des routes recommandées, directions pour accéder aux sentiers et divers autres conseils des responsables du centre d’activités Lido. C’est donc sans inquiétude que nous entamons notre première activité, le tour du lac du Nord (10 km) suivi du tour du lac Dupuis (5 km) à vélo.

Avant notre départ, la gentille responsable prend bien soin de nous avertir que le parcours comprend des pentes considérables. Pas de souci, «on est des habituées du vélo»… Nous pédalons vers le lac du Nord pour commencer. Ça monte… Ça monte… Ça monte (ouff)… Ça descend (yeah!). Une fois à l’intersection du Chemin des Deux Lacs et du Chemin d’Estérel, nous prenons une pause dans une jolie petite halte et nous nous assurons de poursuivre sur le bon chemin.

Cette fois, on repart en force avec toute une pente ascendante, «mais elle n’est pas si pire, c’est juste une illusion, ça monte pas tant que ça»… Nous partons au front. Prise d’élan en cours, nous sommes bien motivées à la grimper au complet. Décidément, la réalité a été plus rapide que notre élan car il en fallu peu avant de devoir mettre pied à terre (oups). Et oui, les «habituées du vélo» ont mis pied à terre, et assez vite merci!! Est-ce qu’on se sent honteuses? Pas du tout! En fait, on ne peut plus s’arrêter de rire face à notre grande ambition si tôt freinée!

Nous finissons de monter la côte en marchant à côté de nos vélos et, en moins d’une minute, nous sommes au sommet. La bonne nouvelle, c’est que tout ce qui monte finit toujours par redescendre! Nous enfourchons nos vélos et, à peine quelques coups de pédales plus tard, nous arrivons au lac du Nord. Croyez-nous, la vue qui nous est offerte vaut pleinement l’effort des ascensions. Le lac du Nord à notre droite, le lac Masson à notre gauche, les paysages boisés en avant et en arrière. La vue est superbe sur 360°. Pas le choix de s’arrêter souvent pour en profiter au maximum. Nous ne sommes pas pressées, nous prenons le temps de remplir nos yeux de souvenirs.

La tendance vallonnée se maintient généralement pour le reste du parcours, tant pour le tour du lac du Nord que pour le tour du lac Dupuis. Certaines pentes sont plus abruptes que d’autres, mais toutes demeurent très brèves. Ainsi, il y a toujours l’alternative simple et courte de monter les quelques plus difficiles à la marche. Pour les cyclistes avancés, le défi de grimpes courtes et intensives est bien présent.

En termes de qualité des routes, à aucun moment la peur de passer un mauvais trou ou une bosse nous affecte. L’asphalte est impeccable et nous sommes bien à l’aise de prendre un maximum de vitesse en pente descendante. Définitivement, tout le monde y trouve plaisir et les décors à couper le souffle en valent la peine.

Une prochaine fois, il sera d’autant plus intéressant de découvrir le très connu parcours Le P’tit Train du Nord. Il s’agit d’une route cyclable de 232 km longeant une ancienne voie ferrée entre Bois-des-Filion et Mont-Laurier. Ce parc linéaire demeure le plus long au Canada! On peut accéder à cette piste à seulement 10 km de l’Estérel Resort, à la gare Ste-Marguerite. On peut s’y rendre à vélo (côtes à prévoir) ou simplement transporter les vélos en voiture et s’y stationner. Ce parcours rempli d’histoire et dit d’un charme hors-pair est connu comme un incontournable de la région.

De retour au centre de villégiature, nous profitons de notre suite luxueuse pour prendre l’apéro. Un souper gourmet au ROK s’ensuit pour refaire nos réserves d’énergie puis, enfin, une détente bien méritée au spa finlandais. Une autre belle journée active nous attend au lendemain : Randonnée pédestre sur le site et au Parc Estérel.

Jour 2

Nous commençons la deuxième aventure de notre séjour de manière raisonnable en empruntant le petit sentier pédestre du centre. Bien que le parcours soit bref, il n’en demeure pas moins très mignon et apaisant. Les points de vue offerts nous donnent parfois l’impression d’être bien éloignées en forêt quand il n’en n’est pourtant pas le cas. Amoureux de la nature qui préférez opter pour la simplicité le temps d’un séjour, ce sentier est pour vous.

Pour ceux qui cherchent un peu plus de défi, à 10 minutes à pieds de l’hôtel où à 2 minutes en voiture se trouve le Parc Estérel où l’on peut s’aventurer sur des sentiers faciles à difficiles. Malheureusement, nous constatons à notre arrivée que les sentiers ne sont pas encore en état optimal pour la randonnée. Nous nous aventurons tout de même sur une portion du sentier difficile L’Intrépide et du sentier facile L’Estérel. Tous deux offrent une agréable promenade en forêt, le silence et l’air pur de la nature. Pour avoir droit à un point de vue, il faut emprunter le sentier intermédiaire Du Belvédère.

De retour à l’hôtel, il nous reste tout l’après-midi pour profiter des installations. Vous en conviendrez, restées allongées tout un après-midi à relaxer est un peu contre-nature pour nous. En s’approchant de la plage, nos deux regards s’arrêtent sur un pédalo au quai, mais attention, la Cadillac des pédalos; 4 places assises biens confortables, sièges pivotants et de l’espace pour allonger les jambes en plus. Le gros luxe!

Comme si nous n’avions pas assez pédalé la veille, nul besoin d’en discuter, nous le louons avec notre Passeport activités. «On ira se faire bronzer sur le lac!». Rien de surprenant, le mécanisme de ce bolide est aussi impressionnant que son apparence. D’une stabilité et d’une rapidité impressionnante, nous pédalons le lac en entier avec celui-ci. Les gens nous regardent filer avec aisance. On se sent vraiment importantes sur notre somptueux pédalo. De retour au quai, on stationne notre Cadillac comme il se doit, avec classe. Que d’émotions! «Qui aurait dit qu’un jour on aurait du plaisir à faire du pédalo?»

On profite de nos dernières minutes au paradis au bord de la plage. Verre à la main, nous sommes éblouies par les derniers rayons reflétant la beauté du lac Dupuis. Nostalgiques, nous réalisons que c’est malheureusement déjà la fin de notre escapade de rêve. Fatiguées physiquement? Peut-être, mais tellement reposées d’esprit. On savoure, on relaxe… Et tranquillement, vient percer le silence : «Quand est-ce qu’on revient?»

Pour découvrir toutes les manières de bouger à l’Estérel Resort et pour la location d’équipement, visitez le lien suivant!

Étiquettes :