Une nuitée à l’Estérel pour s’émerveiller

Geneviève VB| 28 septembre 2017

Ma sœur était excitée comme une puce à l’idée d’aller passer la nuit dans un hôtel. Il faut la comprendre : c’était son baptême du feu! Tout allait être nouveau, prêt à être découvert. D’ailleurs, les moments « wow » n’ont pas tardé à arriver. L’aventure a en effet commencé avec le service de voiturier. Nous avions pris sa voiture et jamais ô grand jamais n’aurait-elle cru que sa vieille Pontiac serait conduite par un valet. Notre petite escapade débutait bien!

Nous sommes ensuite montées à notre suite Émotion, et l’émerveillement venait de se donner un deuxième élan : ma sœur avait les yeux ronds comme des billes face à cette chambre tout équipée avec vue sur le lac. Pour une étudiante qui a l’habitude de voyager à bas prix, se retrouver dans une telle suite n’avait rien de banal! Pour canaliser toute cette énergie nouvelle, j’ai décidé d’initier la petite à mon entrainement de musculation. Bouger au gym, n’est-ce pas la meilleure façon de s’apaiser l’esprit? Heureusement, le resort offre un bon nombre de services et d’activités pour les sportives que nous sommes.

Une heure trente minutes et quelques litres de sueur plus tard, le personnel de la réception a récompensé nos beaux efforts avec des Cosmopolitans. Pourquoi aller brûler des calories si c’est pour les boire après? Parce qu’on le mérite, tout simplement! On est en vacances, après tout.

Le soir, nous avions une réservation au ROK, l’un des trois restaurants de l’hôtel. Le concept est simple, mais particulier : les clients cuisent eux-mêmes leur viande sur une pierre chaude directement à leur table. L’idée de s’initier à de nouvelles expériences culinaires nous a séduites. Une fois de retour à la chambre, nous avons allumé notre foyer en s’endormant sous le crépitement des flammes.

Le lendemain matin, ma sœur a découvert les joies du service aux chambres! Emmitouflées dans nos peignoirs, on a savouré notre petit déjeuner sur notre terrasse. Encore tôt, le soleil plombait sur le lac et le calme régnait : un beau moment de paix. On s’est rempli la pense grâce au panier Esterel composé de mini viennoiseries, d’un déjeuner santé avec yogourt et fromage ainsi que le Décadent qui comprend pancakes, gaufres et pains dorés accompagnés de Nutella maison et de caramel salé. Comme si ce n’était déjà suffisant, j’ai sabré le mousseux et on s’est fait plaisir avec des mimosas. Bien manger rime avec bonheur, on se l’accorde!

Nous savions que nous devions rendre la suite à 11 h, mais nous n’en étions aucunement contrariées : nous avions droit à des casiers au spa afin de pouvoir y entreposer nos affaires. Puisque nous voyageons léger, ce fut parfait pour pouvoir profiter de la belle température. Une fois nos maillots enfilés, nous avons passé l’avant-midi à se dorer au soleil, à jouer au volley et à pagayer sur nos paddleboards.

N’étant pas pressées de partir, nous en avons profité pour aller luncher sur la terrasse du 260. La période de fin de saison permet de profiter d’un midi devant le lac limpide sur lequel on aperçoit seulement quelques kayaks en mouvement. Dans le souci de bien digérer, évidemment, nous avons consacré le reste de l’après-midi à déambuler entre les saunas et les bains. Au moment de quitter, nous nous sommes promis de nous accorder des séjours comme celui-ci au moins une fois par année.

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0